30/10/2005

Un samedi chargé

Hello,

Alors hier ce fut une journée chargée, mais probablement une des dernières avant 3 semaines : Les examens approchant à grand pas, l'étude prend logiquement le dessus.. Levé vers 8h15, je vois sur mon GSM un message de JF : Il fait un aller sur le 76 Roclenge avec la 835. Trop tard, il était déjà parti. Bon, je déjeune, et voilà JF qui me sonne : il est jusqu'à 13h58 sur le 4 Bavière ! Très bien, on se presse de s'apprêter, et je suis tout à fait dans les temps à l'arrêt. Je ferai un tour avec lui, rien à signaler. Je le quitte au Longdoz, direction Robermont avec la 5.553 sur le 35.

Voilà Sébastien qui arrive à 11h07 pour un assez beau service sur le 1 avec la 5.954. Un très bon AG300, mais on aurait dit qu'il allait partir en pièces, quel boucan là-dedans.. REB là-aussi, et bien je vais vous étonner : Tout va bien ! Peu (ou pas !) de retard, pratiquement aucun rappel à faire, aucune tentative de montée par l'arrière malgré que nous avons affiché complet à Saint-Lambert.. Je le quitte à 13h07 à Saint-Lambert (pile deux heures d'accompagnement, c'est pas beau ça ? :) ).

Direction l'arrêt du 12 maintenant, 2 tours avec Geoffrey et la 5.879 jusqu'à 15h30. De nouveau en REB (décidément, toute la journée), ça s'est très bien passé aussi. A noter simplement une femme à l'embarquement voulant voler le portefeuille d'une 65+.. Heureusement, une autre dame de la 40aine s'est interposée..

A l'aller, sans problème pour tenir à l'heure même avec un 800 (en plus du stationnement très appréciable de 18 et 20 minutes), mais le retour.. La déviation à Ans portera le retard à 15 minutes avant d'aller sur le 21 ! Pendant ces deux tours, j'ai donné 5 informations à des clients, mais il y a quand même un con qui a eu le culot de me dire que "si je n'étais pas un accompagnateur accrédité, je ne devais pas déranger le chauffeur comme ça" ! Mais de quoi je me mêle? Je savais pas que je faisais chier ceux que j'accompagnais.. bah, m'en fous, ces remarques à la con sortent aussi vite que ça n'est rentré.. je préfère retenir les remerciements d'un type qui cherchait une rue dans la côte d'Ans et que je l'ai informé du mieux que j'ai pu (ça ne pouvait pas être avant la place Nicolaï vu que j'ai regardé tous les noms de rue et que rien ne ressemblait à ce qu'on m'avait demandé..) Enfin bref, pas de raison de s'énerver, on en rigole avec Geoffrey.. fais beau, on s'amuse bien ! Je le quitte au Pont d'Avroy, je prends un O405 sur le 65 jusqu'à l'Opéra, puis je prends le 70 d'Atlas Car à Saint-Lambert jusqu'au dépôt.

Pas mal de retard pour ce bus, bourré massacre.. et quel veau ! Aussi un O405, mais vraiment pas plaisant ! surtout quand les portes arrières s'ouvrent toutes seules dans la rue de Campine en pleine montée .. ^__^

Au dépôt, je rejoins Phil et Jean-mi (encore un du roulement 1-4 !) qui sera notre accompagnateur REB sur les 3/4 du service.. En attendant, voici la 5.428 jusqu'à Liers. En guise d'accompagnateurs, pas moins de 2 chauffeurs de Jemeppe bien sympathiques.. Retour sans histoire, un aller-retour 71 sans histoire non plus..(40 minutes de stationnement !) On revient à Saint-Lambert, et on est parti pour du 70 Rocourt Clinique.

Côté performances, la 5.428 tire pas mal du tout, kick-down très efficaces et un bruit de moteur assez spécial.. A la clinique, les 40 minutes de stationnement furent utilisées pour commander et déguster un bon Dorum.. Puis le stationnement était respectement de 10, 13, 13 et encore 13... Deux nuits à tourner sur le 70 ! Au premier départ de la Clinique, on commença une discution avec une cliente avec un libre parcours du TEC.. Finalement, elle restera dans le bus jusqu'à 23h30 !! Nous voilà 3 à l'accompagnement finalement, et vous vous doutez bien que la bonne humeur fut de mise sur tout le service jusqu'à 00h11 ! On n'eut AUCUNE remise en place à faire, rien, tout le monde montrait l'abonnement spontanément, et avec le sourire dans la plupart des cas ! Que rajouter de plus à ça ..

Dernière anecdote de la soirée : Plus qu'une personne dans le bus à partir du dépôt vers la Clinique, on sent une odeur de fumée.. Phil arrête le bus, et demande au type d'arrêter de fumer dans le bus.. "Mais je fume pas!" "Non, c'est quoi qu'on sent alors?" "Ah, mais c'est de la beuh ça !"

Il nous la montre, l'incident est clos, on en rigole. Il descendra quelques arrêts après la chapelle, en nous souhaitant une bonne soirée.

Si toutes les nuits pouvaient être comme ça..

12:41 Écrit par C | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.